Aller au contenu principal Appeler le château View in English

1440 - 2009 : l'histoire mouvementée de Chamerolles

Le blason de la famille Dulac, clef de voûte d’un escalier de l’aile sudBuste de Louis XII, Château de Blois Aile Louis XII du château de Blois Inscriptions protestantes datant du XVIème siècle dans la chapelle du château de Chamerolles. Carte topographique de la paroisse de Chilleurs. Terre, seigneurie et Château de Chamerolles - Milieu XVIIIème siècle- d’après un document de 1669Plan du rez de chaussée et premier étage du château avant modifications milieu du XVIIIème siècleClaude-Guillaume Lambert, baron de Chamerolles (1726-1794)- Eugène Battaille (1817-1875) d’après Louis Carrogis (1717-1806) – Château de Versailles et de Trianon. Grille d’honneur du château de Chamerolles Blason des Lambert sur la tribune de la chapelle du Château de Chamerolles L’exécution de Louis XVI Monsieur de Chamerol, esquisse d’Edme-Adolphe FONTAINE, 1856Château de Chamerolles, par Olympe – 1850-1899. Médiathèque d’Orléans, ICO P 38 Madame de Brossard, esquisse d’Edme-Adolphe FONTAINE, 1856 Dessin du Château de Chamerolles par Charles PenséeOuvriers restaurant l’aile sud du château de Chamerolles« Zür Vermittlung » (« Bureau central »), inscription datant de l’occupation allemande sur un escalier du château de ChamerollesL'abbé ThomasCapitaine Roger RigyUn bungalo du centre de vacances de Chamerolles dans les années 70Les bénévoles de l’ASSRAC au service de la restauration du château en 1975 Le château de Chamerolles avant sa restauration. Jacques Chirac et Kleber Malécot lors de l’inauguration du château de ChamerollesLa Grande Halle de Chamerolles

Bertrand Dulac, seigneur de Bazoches-les-Gallerandes acquiert en 1440 la seigneurie de Chamerolles dont la superficie représente plusieurs milliers d’hectares. Son fils Jean épouse Isabeau de Salezard, fille d’un capitaine de Charles VII et de Louis XI. Cette union donne naissance à Lancelot, ainsi prénommé en hommage au héros du roman chevaleresque de Chrétien de Troyes, La quête du Graal.

Dès 1494, Lancelot du Lac se lance aux côtés du Duc d’Orléans, futur Louis XII, dans les campagnes d’Italie. Lorsque ce dernier accède au trône de France en 1498, Lancelot est nommé Gouverneur d’Auxerre et échanson du Roi, puis en 1504 il obtient la charge de Gouverneur d’Orléans et Chambellan du roi. En 1515, François Ier succède à Louis XII et Lancelot du Lac, resté chambellan, devient bailli d’Orléans à la suite de Guillaume de Montmorency. Il s’unit en 1519 en secondes noces à Louise de Coligny, sœur de Gaspard de Châtillon-Coligny.

François Ier aurait fait avec sa suite deux séjours à Chamerolles, en 1530 et 1532, sur le trajet de Chambord à Fontainebleau. Claude, le fils de Lancelot et de Louise de Coligny, succède à son père décédé en 1536 dans la charge de gouverneur d’Orléans.

Si Claude reste fidèle à la foi catholique, Lancelot II du Lac (?-1622), son fils se convertit au protestantisme, transformant la chapelle en temple. Il défend la religion réformée avec son cousin Gaspard de Coligny et aux côtés d’Henri de Navarre dans les Flandres en 1585, tandis qu’Henri III confie la garde du château de Chamerolles au « Sieur de Dampierre…capitaine de cinquante hommes d’armes ».

Vers le milieu du XVIIe siècle, le petit-fils de Lancelot II laisse à sa sœur Charlotte, Dame de Chamerolles l’héritage de la Seigneurie de Chamerolles. Mariée à Jean de Brachoux, seigneur de Bainvillier, cette dernière vend le domaine en 1672 à Jacques-François de Johanne de la Carre, Marquis de Saumery. Pendant 235 ans, le château de Chamerolles est la propriété de la famille du Lac.

En 1764, Chamerolles est acheté par Claude-Guillaume Lambert, contrôleur des finances de Louis XVI. Il y entreprend quelques modifications, notamment la création de la tribune en chêne aux armes de sa famille dans la chapelle, la cour en demi-lune devant le château ainsi que la grande grille en ferronnerie, encore visible aujourd’hui. Resté fidèle au roi, Claude-Guillaume Lambert est arrêté pendant la Révolution et condamné à la guillotine en 1794. Le domaine est alors confisqué par l’Etat et ne sera rendu à ses descendants qu’au XIXème siècle. Il sera revendu en 1924 à Gaston Jessé-Curély, dernier propriétaire privé des lieux, qui l’inscrira sur la liste des Monuments Historiques en 1927.

C'est en 1987, que le château de Chamerolles est acheté par le Département du Loiret à la Ville de Paris sous condition d’une affectation d’intérêt général et de la conservation du caractère public du site. Une importante campagne de travaux de restauration est alors engagée.

En 1992, après cinq années de travaux pharaoniques, la restauration du château, du parc paysager et des jardins Renaissance est achevée. Le Musée-Promenade des parfums y est créé en écho à la Cosmetic Valley, et le château est inauguré  par Jacques Chirac alors maire de Paris.

En 2009, une ancienne halle agricole gâtinaise de 35 m de long et de 12.50 m de haut qui se trouvait auparavant à Bellegarde puis à Auvilliers-en-Gâtinais est entièrement restaurée et installée sur le site de Chamerolles afin d’y accueillir manifestations, spectacles et expositions temporaires. Cette ancienne halle est un précieux témoignage de l’architecture locale.